CAUCUS SPÉCIAL: Le journal LaPresse se porte au secours du PLQ